L’indispensable auto-pilote, et ses limites

Il est 20h30 un vendredi soir, et je viens de terminer une grosse journée de travail. Je reprends ma voiture, et je dois maintenant rejoindre ma famille en vacances à 350 km de là, dont 300 km d’autoroute. Heureusement, ma Model 3 est équipée de l’auto-pilote.

Et cela change la vie. L’auto-pilote fonctionne très bien sur autoroute. Fixez une vitesse (132 km/h compteur ici), et la voiture conduira à cette vitesse, en gérant le trafic. Mon trajet était de nuit, et avec parfois de la pluie, mais tout s’est bien passé. J’ai juste dû reprendre le contrôle toutes les 10 ou 15 minutes pour changer de file. Dans certains cas, j’étais bloqué derrière une voiture trop lente, dans d’autres cas, j’empêchais un ‘sportif’ de jouer à la roulette russe des points de permis de conduire et je devais me rabattre sur la droite.

Au final, c’est beaucoup plus reposant que de conduire tout le trajet. Cela permet aussi de lâcher le volant quelques instants pour, par exemple, enlever un vêtement, essuyer ses lunettes, ou se désaltérer. Je pense aussi que l’auto-pilote est beaucoup plus sûr. Lors de mon trajet de 350 km après une journée de travail, j’ai probablement subi une petite dizaine de micro-siestes. Avec l’auto-pilote, il n’y a aucun risque de se réveiller encastré dans une barrière de sécurité.

L’auto-pilote a aussi ses limites. Sur autoroute, les limitations de vitesse sont souvent imprécises, et la voiture ne lit pas les panneaux. Je le débranche notamment dans les zones où les limitations varient souvent, et les zones de travaux.

J’ai aussi mis l’auto-pilote lors des 30 derniers kilomètres de route de campagne du trajet. J’ai eu une belle frayeur sur une route qui n’avait pas de marquage clair sur les côtés, malgré une ligne de séparation centrale entre les deux voies. La voiture a “mangé” le bord de la route, et j’ai dû reprendre le contrôle alors qu’une roue était en partie sur l’herbe à 60 km/h. Je ne recommande pas l’utilisation de l’auto-pilote sur les routes de campagne mal balisées.

Malgré ses limites, la fonction auto-pilote est un vrai plus, et on apprends vite à l’apprivoiser. Cela change la vie, comme pour moi pour ce long trajet fatigant de soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *